Le bon bouillon dans la marmite !

Il a longtemps été synonyme de diète forcée ou de lendemain de fête, pourtant, le bouillon a tout bon en cette fin d’hiver !

Et si cette boisson, un brin old school, signe son grand retour, c’est que – à l’heure du manger sain – on (re)découvre les qualités nutritionnelles exceptionnelles de cette boisson bienfaisante et réconfortante.

Aujourd’hui le bouillon est star.

A New York, les fashionistas et autres « healthy girls », adeptes de bienfaisance, ont déjà remplacé le green smoothie par le #broth et font la queue, chez « Brodo », pour le siroter dans la rue.

A Paris, il est sublimé dans plusieurs livres, comme « Les Bouillons » du chef William Ledeuil – de Ze Kitchen Gallery.

Pourquoi tant de succès pour ce breuvage d’antan ?

Le bouillon, élément fondateur, fait partie, depuis toujours, et partout dans le monde, de la cuisine ancestrale.

En Europe et en France, on se soignait de génération en génération avec « la recette du bon bouillon de grand-mère » : les pieds de poule, les légumes et les herbes qui mijotaient. Bourré de nutriments, de minéraux et d´oligo-éléments, ce bouillon permettait de ré-hydrater le corps. Super bon et doux, voilà du réconfort et des souvenirs à boire au fond de son lit…

En Inde et dans la culture ayurvédique, il existe depuis toujours un rituel traditionnel : un bouillon super efficace, qui permettait de drainer le système lymphatique (et donc d´éliminer un max de toxines et bactéries). Bouillon tout chaud, bien relevé, à base de tomate, de betterave et d´une racine appelé le manjistha, il a encore tout bon aujourd´hui.

Et oui ! Nos ancêtres, précurseurs en termes de bienfaisance, avaient déjà compris que ce breuvage, qui soigne et réconforte, leur faisait du bien !

Et s’il est tant plébiscité aujourd’hui, c’est qu’il s’impose à nouveau comme une véritable boisson santé.

Premier bon point, il permet de faire le plein de nutriments, pour une addition calorique faible, mais avec une très forte densité nutritionnelle. Pas étonnant que toutes les « it girls » se l’arrachent !

Mais il ne faut pas oublier que c’est aussi un formidable réhydratant, idéal en cas de fièvre et parfait après une séance de sport, pour compenser les pertes hydriques. Son eau est ultra-riche, gorgée de vitamines et de minéraux, qui ont été conservés intacts grâce à une cuisson lente et douce.

Alors, quand celui-ci est proposé en version 100% bio et vegan ; sans sucre ajouté, ni gluten, ni additif ou conservateur et que lui sont ajoutés, le meilleur des super-aliments (curcuma, gingembre, lucuma, grenade ou manjistha…) aux valeurs nutritionnelles incroyables, on se dit que la rencontre des recettes ancestrales et des connaissances actuelles en termes de super-food n’a rien pour nous déplaire…

Il a longtemps été synonyme de diète forcée ou de lendemain de fête, pourtant, le bouillon a tout bon en cette fin d’hiver !

Et si cette boisson, un brin old school, signe son grand retour, c’est que – à l’heure du manger sain – on (re)découvre les qualités nutritionnelles exceptionnelles de cette boisson bienfaisante et réconfortante.

Aujourd’hui le bouillon est star.

A New York, les fashionistas et autres « healthy girls », adeptes de bienfaisance, ont déjà remplacé le green smoothie par le #broth et font la queue, chez « Brodo », pour le siroter dans la rue.

A Paris, il est sublimé dans plusieurs livres, comme « Les Bouillons » du chef William Ledeuil – de Ze Kitchen Gallery.

Pourquoi tant de succès pour ce breuvage d’antan ?

Le bouillon, élément fondateur, fait partie, depuis toujours, et partout dans le monde, de la cuisine ancestrale.

En Europe et en France, on se soignait de génération en génération avec « la recette du bon bouillon de grand-mère » : les pieds de poule, les légumes et les herbes qui mijotaient. Bourré de nutriments, de minéraux et d´oligo-éléments, ce bouillon permettait de ré-hydrater le corps. Super bon et doux, voilà du réconfort et des souvenirs à boire au fond de son lit…

En Inde et dans la culture ayurvédique, il existe depuis toujours un rituel traditionnel : un bouillon super efficace, qui permettait de drainer le système lymphatique (et donc d´éliminer un max de toxines et bactéries). Bouillon tout chaud, bien relevé, à base de tomate, de betterave et d´une racine appelé le manjistha, il a encore tout bon aujourd´hui.

Et oui ! Nos ancêtres, précurseurs en termes de bienfaisance, avaient déjà compris que ce breuvage, qui soigne et réconforte, leur faisait du bien !

Et s’il est tant plébiscité aujourd’hui, c’est qu’il s’impose à nouveau comme une véritable boisson santé.

Premier bon point, il permet de faire le plein de nutriments, pour une addition calorique faible, mais avec une très forte densité nutritionnelle. Pas étonnant que toutes les « it girls » se l’arrachent !

Mais il ne faut pas oublier que c’est aussi un formidable réhydratant, idéal en cas de fièvre et parfait après une séance de sport, pour compenser les pertes hydriques. Son eau est ultra-riche, gorgée de vitamines et de minéraux, qui ont été conservés intacts grâce à une cuisson lente et douce.

Alors, quand celui-ci est proposé en version 100% bio et vegan ; sans sucre ajouté, ni gluten, ni additif ou conservateur et que lui sont ajoutés, le meilleur des super-aliments (curcuma, gingembre, lucuma, grenade ou manjistha…) aux valeurs nutritionnelles incroyables, on se dit que la rencontre des recettes ancestrales et des connaissances actuelles en termes de super-food n’a rien pour nous déplaire…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.